Tortilla

Accompagnée d’une salade, cette tortilla a constitué notre plat du soir, mais elle est aussi délicieuse froide et coupée en cubes pour l’apéro.

Tortilla

Pour 2 personnes :
5 oeufs
4 pommes de terre moyennes
1 gros oignon
1/2 poivron
ciboulette ou verts d’oignon frais
huile d’olive
sel, poivre

Peler les pommes de terre et les couper en tranches épaisses. Les faire dorer à la poêle avec un peu d’huile d’olive.
Ajouter l’oignon et le poivron émincés, poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les pommes de terre soient cuites, remuer de temps en temps. Ajouter en fin de cuisson le vert d’oignon ou la ciboulette ciselée.
Battre les oeufs en omelette, saler, poivrer.
Disposer les légumes dans un plat à four, verser les oeufs par dessus.
Cuire au four préchauffé à 180°C pendant 25 min.

Le reste découpé en cubes pour l’apéro :

Coquillettes aux moules et au chorizo

 La chaleur semble ne pas être au rendez-vous pour les jours à venir, ce plat chaud sera donc le bienvenu.
Les pâtes sont cuites comme le riz d’un risotto, elles deviennent moelleuses et très goûteuses sans pour autant être trop cuites.
Elles cuisent en compagnie de moules, de chorizo et de safran : ça rappelle un peu la paella, on pourrait d’ailleurs y ajouter des crevettes, du poulet …
D’après une recette de “Cuisine et Vins de France”.

Coquillettes aux moules et au chorizo

Pour 4 personnes :
1 kg de moules
250 g de coquillettes
1 poivron
2 oignons
2 échalotes
1 branche de thym
1 feuille de laurier
quelques brins de persil
2 ou 3 tomates
1 pincée de safran en filaments
200 g de chorizo fort
beurre
huile d’olive

Nettoyer les moules, bien les laver et les égoutter.
Dans une casserole, faire revenir 1 oignon émincé pendant 2 min avec un peu de beurre, ajouter les moules, le persil, le thym et le laurier, couvrir et cuire à bon feu en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les coquilles soient ouvertes.
Egoutter les moules en récupérant le jus de cuisson, les décoquiller sauf quelques-unes et réserver.
Réduire le safran en poudre et le faire infuser dans un bol d’eau bouillante.
Plonger les tomates 1 min dans l’eau bouillante, les peler, les couper en 2, presser pour éliminer les pépins et couper en morceaux.
Faire revenir le deuxième oignon et les échalotes émincés avec un peu d’huile d’olive, ajouter le poivron épépiné et coupé en dés, laisser cuire quelques minutes.
Ajouter les coquillettes, remuer pendant 1 min, ajouter les tomates, puis l’infusion de safran et le jus de moules filtré et réchauffé, saler légèrement, couvrir et cuire à feu doux.
Une fois le liquide absorbé, goûter pour vérifier la cuisson des pâtes. Si nécessaire, ajouter un peu d’eau chaude et poursuivre la cuisson.
Ajouter le chorizo coupé en rondelles et les moules, réchauffer quelques instants et servir.

Pommes de terre farcies aux moules et poivrons, émulsion de crème au persil

Pour changer des moules-frites, voilà une association originale et très goûteuse des moules et des pommes de terre.
C’est une recette d’un ancien numéro de Cuisine Gourmande qui m’a inspirée et que j’ai modifiée à mon idée.

Pommes de terre farcies aux moules et poivrons,
émulsion de crème
au persil

 

Pour 2 personnes :
4 pommes de terre
1 échalote
1/2 poivron rouge
750 g de moules
thym, laurier
10 cL de crème
1 jaune d’oeuf
persil haché
quelques branches de coriandre
1 CS de baies roses (facultatif)
beurre
sel, poivre

Laver les pommes de terre et les envelopper dans du papier alu.
Les cuire au four 3/4h à 1 h à 200°C, vérifier la cuisson en enfonçant la pointe d’un couteau.
Une fois cuites, découper un couvercle et creuser les pommes de terre en laissant 1 cm de chair autour (à réserver pour une autre utilisation). Remettre le couvercle et les maintenir au chaud dans le four éteint.
Nettoyer les moules, les placer dans une grande casserole avec thym et laurier, couvrir et cuire à feu vif en remuant de temps et temps jusqu’à ce qu’elles soient ouvertes. Les égoutter en récupérant le jus et les décoquiller.
Emincer l’échalote, peler le 1/2 poivron et le couper en petits dés.
Faire revenir l’échalote émincée dans un peu de beurre, ajouter les dés de poivron, laisser cuire quelques minutes. Ajouter les moules et maintenir au chaud sans faire bouillir.
Préparer la sauce : porter à ébullition pendant 5 min la crème avec 5 cL de jus de cuisson des moules,un peu de sel, poivre et persil. Hors du feu, ajouter le jaune d’oeuf en fouettant pour faire mousser.
Disposer les pommes de terre sur les assiettes, remplir de moules aux poivrons, napper avec la sauce, parsemer de feuilles de coriandre et de baies roses concassées et servir bien chaud.

Curry de poisson aux deux poivrons

C’est la première fois que je réalise un curry avec du poisson et cette recette, bien parfumée,  nous a beaucoup plu. Elle se suffit à elle-même, mais on peut l’accompagner d’un riz basmati pour les gros appétits.
Elle est tirée d’un petit livre de Béatrice Vigot-Lagandré ” Poivrons, je vous aime…”

Curry de poisson aux deux poivrons

Pour 4 personnes :

1 poivron rouge
1 poivron jaune
1 petite aubergine
2 échalotes
1 gousse d’ail
600 g de filet de colin ( ou autre poisson blanc)
3 cm de gingembre frais
1 à 2 CS de pâte de curry (j’ai mis du curry en poudre)
20 cL de lait de coco
beurre
sel
herbes ciselées (persil ou coriandre)

Peler et émincer les échalotes, hacher le gingembre.
Oter les graines et les parties blanches des poivrons, puis les couper en dés ainsi que l’aubergine.
Faire suer les échalotes dans une sauteuse avec un peu de beurre, ajouter le gingembre, la gousse d’ail et le curry, mélanger et laisser cuire 1 à 2 min.
Ajouter les dés de poivron et d’aubergine dans la sauteuse et cuire quelques minutes.
Ajouter le lait de coco, saler, mélanger et laisser mijoter 10 min.
Ajouter le poisson coupé en gros dés, mélanger délicatement et cuire à feu doux et à couvert jusqu’à ce que le poisson soit cuit (environ 10 min).
Retirer la gousse d’ail et parsemer d’herbes ciselées au moment de servir.

Velouté de poivron aux moules

Voilà un velouté très savoureux et bien relevé, dont j’avais trouvé la recette dans un magazine. Je l’ai modifiée, en mixant une partie des moules avec les poivrons, ce qui accentue encore la saveur.

Velouté de poivron aux moules


 

Pour 2 personnes :

2 poivrons rouges
500 g de moules
15 cL de vin blanc
2 échalotes
1 pincée de safran en filaments
10 g de gingembre
10 cL de crème liquide

Réduire le safran en poudre au mortier et pilon. Ajouter quelques CS d’eau chaude et laisser infuser.
Nettoyer les moules.
Faire revenir les échalotes émincées dans un peu de beurre sans
coloration, ajouter le vin blanc, donner un bouillon, puis ajouter les
moules.
Couvrir et cuire à feu vif en remuant de temps en temps jusqu’à ce que les coquilles soient ouvertes.
Egoutter, puis filtrer le jus.
Décoquiller les moules (en garder quelques-unes pour la présentation), filmer et  réserver.
Ouvrir les poivrons, ôter les parties blanches et les graines, couper la chair en dés, faire revenir dans une noix de beurre.
Ajouter le jus de cuisson des moules, le gingembre râpé et l’infusion de safran. Laisser cuire 20 min à couvert.
Mixer finement les poivrons avec la crème et 1/4 des moules, chinoiser.
Chauffer le velouté et ajuster la consistance avec un peu d’eau, saler si nécessaire.
Ajouter les moules, laisser réchauffer doucement sans bouillir.

Langoustines au coulis de poivron épicé, risotto à la menthe

Une fois n’est pas coutume, je suis partie au marché sans avoir ébauché mon menu de la semaine, j’ai donc acheté selon mon inspiration et c’est seulement une fois revenue à la maison, que j’ai cherché comment je pourrais cuisiner ces langoustines. Je les ai accompagnées d’un coulis de poivron et, comme elles étaient crues, j’en ai profité pour préparer un fumet avec lequel j’ai cuit du riz : au final, une assiette très goûteuse que l’on a bien appréciée et qui a constitué notre plat.

Langoustines au coulis de poivron épicé, risotto à la menthe

Pour 2 personnes :

10 langoustines crues
1/2 + 1/4 poivron rouge
garniture aromatique pour fumet (oignon, ail, carotte, poireau, tomate, fenouil, laurier, thym)
1 oignon
125 g de riz (arborio ou portugais)
menthe fraîche
huile d’olive
piment d’espelette
sel, poivre

Réserver deux langoustines entières, puis détacher les têtes des autres  et décortiquer les queues : couper
chaque anneau aux ciseaux, puis l’écarter pour libérer la chair.
Retirer le boyau noir en incisant le dos côté queue avec un petit couteau.
Arroser les queues d’huile d’olive et réserver au frais.

Préparer le fumet : faire revenir les têtes, les pinces et les
carapaces à l’huile d’olive tout en les écrasant grossièrement, ajouter
la garniture aromatique, saler très légèrement.
Mouiller à hauteur d’eau froide, laisser cuire à petits bouillons et à couvert pendant 20 min, puis chinoiser en pressant bien.

Pour le coulis : couper le poivron en 4, ôter les parties blanches et les graines, puis
déposer les quartiers côté peau au-dessus, sous le gril du four jusqu’à
ce que la peau noircisse.
Sortir du four et envelopper pour quelques minutes dans du papier alu, puis ôter la peau.
Cuire la moitié du poivron dans quelques CS de fumet de langoustines
jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Mixer et assaisonner de sel et d’un
peu de piment d’Espelette : goûter, le piment ne doit pas dominer, mais
juste relever un peu la saveur du poivron.

Préparer le risotto : faire revenir l’oignon et le quart de poivron
émincés dans un peu d’huile d’olive, ajouter le riz, laisser revenir
encore, les grains deviennent translucides. Ajouter la menthe ciselée, du sel,
puis un peu de fumet, cuire à couvert, rajouter du fumet au fur et à
mesure qu’il est absorbé jusqu’à cuisson complète du riz (environ 20
min).

Cuire les langoustines à la poêle dans un peu d’huile : d’abord les langoustines entières, au bout de 2 min, ajouter les queues, laisser colorer 3 min, retourner et cuire encore 1 min.
Servir avec le coulis de poivron réchauffé et le risotto.

Le reste de fumet peut être congelé pour d’autres utilisations.

Vin : Sancerre

Filet de grenadier aux légumes d’été

Voici une recette simple, rapide et goûteuse faite au retour des vacances avant de reprendre véritablement le chemin de la cuisine,un peu délaissée pendant les chaleurs estivales.

Filet de grenadier aux légumes d’été


Pour 2 personnes :

1 beau filet de grenadier ( mais tout autre poisson blanc conviendrait)
3 échalotes
1 poivron rouge
1 courgette
huile d’olive
sel, poivre
thym

Faire revenir les échalotes dans 1 CS d’huile d’olive, ajouter le poivron coupé en tranches, laisser fondre quelques minutes. Réserver.
Faire dorer la courgette coupée en tranches fines.
Mélanger tous les légumes, saler et émietter le thym.
Déposer le filet de poisson sur une plaque de cuisson légèrement huilée, saler, poivrer.
Recouvrir de la garniture de légumes et cuire au four à 220°C 5 à 10 min selon l’épaisseur des filets.

La cuisson au four a l’avantage d’obtenir un poisson plus moelleux et aussi plus présentable : pas besoin de retourner les filets, ce qui est particulièrement délicat avec le grenadier.

Amuse-bouche d’été

Me voici de retour, après avoir bien profité cette fois de longues vacances. Comme pour tous cette année, l’été a été chaud, très chaud même, et les repas ont donc été très légers et frais.
Voici deux petites recettes qui nous ont fait office de plats de midi et qui peuvent être servies en amuse-bouche sur la terrasse avec le soleil encore bien présent ou en entrée.

Salade piquante de crevettes

Faire mariner des crevettes roses décortiquées dans un plat avec piment d’Espelette, jus de citron et filet d’huile d’olive.
Parsemer de morceaux d’olives noires et de basilic ciselé.
Laisser au frais jusqu’au moment de servir.

J’ai servi avec une salade de tomates assaisonnée d’une vinaigrette balsamique-huile d’olive et basilic.

Bruschetta artichauts-poivrons grillés

Cette recette m’a été inspirée par un de ces livrets que l’on trouve en supplément dans les magazines en période d’été, bien pratique à emporter en vacances.

Pour 6 bruschetta : (en compter 3 par personne)

1 petit bocal de mini-coeurs d’artichauts
6 tranches de baguette coupées en biais
1 tranche fine de jambon italien rostello (délicieux jambon aux herbes)
1/2 poivron jaune
pesto
huile d’olive
basilic frais

Laver et couper le poivron en quartiers, éliminer peaux blanches et graines.
Déposer le poivron sur la plaque du four côté peau au-dessus et placer sous le grill jusqu’à ce que la peau noircisse.
Envelopper les morceaux quelques minutes dans un sac plastique, puis
les peler et les couper en fines lanières. Cette opération peut être
faite à l’avance.
Faire griller les tranches de pain.
Etaler un peu de pesto, déposer un petit morceau de jambon, des coeurs d’artichaut et des lanières de poivron.
Parsemer de basilic haché, ajouter un filet d’huile d’olive et servir.

Pour une entrée, j’ai servi ces bruschetta sur un lit de mesclun avec quelques tomates-cerise.

Amuse-bouche poivron et crevettes grises

Voici de petites verrines à servir à l’apéro, très fraîches et goûteuses ; elles peuvent se préparer à l’avance.
Certes, les petites crevettes grises sont un peu longues à décortiquer ; mais pour moi, elles ont un goût incomparable.
Certains, chez nous, se contentent de retirer la tête et mangent le corps avec la carapace, ce n’est pas du tout à mon goût, mais à vous de voir …

Amuse-bouche poivron et crevettes grises

Pour 5 mini-verrines

1 poivron rouge
1 filet d’huile d’olive
1 poignée de crevettes grises cuites
sel, poivre
basilic

Cuire le poivron 5 min à la vapeur dans l’autocuiseur, peler et mixer finement avec sel, poivre et huile d’olive.
Verser ce coulis dans des petites verrines, mettre au frais.
Réserver 5 crevettes, décortiquer les autres.
Déposer sur le coulis les crevettes décortiquées, le basilic ciselé et une crevette entière.
Réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Flan de poivrons aux blettes

Voici un flan que je présente en entrée dans de petits ramequins, mais qui me convient bien aussi lorsque je commence mon travail à midi et qu’il me faut donc déjeuner à 11h. Pas de viande à cette heure-là, mais un plat assez doux et agréable à l’oeil. Je divise alors les quantités par 4 pour m’en préparer un grand ramequin.

C’est aussi une belle occasion d’utiliser les feuilles après avoir cuisiné les côtes de blettes.

Flan de poivrons aux blettes

Une dernière capucine est venue accompagner pour la photo ce flan haut
en couleurs, mais pourquoi pas aussi mettre les fleurs dans l’assiette et les déguster en salade.

Pour 8 petits ramequins (entrée) ou 4 grands :
2 poivrons rouges
feuilles de blettes
4 oeufs
30 cL de crème
1 CC de piment d’Espelette
sel, poivre

Cuire les poivrons 5 min dans le panier vapeur d’un autocuiseur.
Les peler, épépiner, puis mixer la chair.
Faire blanchir à l’eau bouillante les feuilles de blettes, les égoutter, les rafraîchir et les essorer avec les mains.
Hacher grossièrement au couteau.
Mélanger les oeufs et la crème, ajouter la purée de poivrons, les feuilles de blettes hachées, sel, poivre et piment d’Espelette.
Remplir les ramequins beurrés et mettre au four au bain-marie à 180°C pendant 20 min.
Servir chaud mais non brûlant, ou tiède.