Dos de cabillaud aux légumes et aux épices

La recette d’origine s’intitulait “cabillaud farci” ; en fait, la garniture était placée entre deux moitiés de dos de cabillaud. J’ai préféré placer le poisson au fond du plat et disposer les légumes par dessus. Le cabillaud cuit ainsi était bien moelleux.

Dos de cabillaud aux légumes et aux épices

Pour 2 personnes :
1 dos de cabillaud de 300 à 400 g
1 oignon
1 gousse d’ail
1/2 bulbe de fenouil
3 petites tomates
3 anchois à l’huile
6 olives noires
branches de thym
branche de sarriette
1/2 CC de graines d’anis
1 étoile d’anis (facultatif)
piment
huile d’olive
sel, poivre

Peler la gousse d’ail et la couper en 2, peler et émincer l’oignon, hacher le fenouil.
Dans une petite cocotte, faire revenir avec un peu d’huile d’olive l’oignon et l’ail pendant quelques minutes, ajouter le fenouil, laisser cuire 5 min.
Plonger 2 tomates 1 min dans l’eau bouillante, puis les rafraîchir et les peler. Les couper en deux, presser pour éliminer l’eau et les graines et couper la chair en dés.
Ajouter dans la cocotte les dés de tomate, les anchois coupés en morceaux, les olives, le thym effeuillé, les graines d’anis et un peu de piment. Saler modérément et laisser cuire 5 min.
Couper le dos de cabillaud en deux dans l’épaisseur et étaler dans un plat à four huilé. saler le poisson et y répartir le contenu de la cocotte.
Ajouter par dessus la dernière tomate coupée en fines rondelles, un peu de thym et de graines d’anis, une branche de sarriette ainsi que l’étoile d’anis (cette dernière sert surtout à la présentation).
Cuire au four préchauffé à 200°C pendant 20 min.

Foie de poulet, sauce poivron piment, concassée de tomates, olives et citron confit

Le repassage est une corvée pour moi, mais il présente tout de même un point positif, c’est qu’il laisse l’esprit libre de penser à tout et à rien.
Cette fois-là, le mien s’est mis à vagabonder côté cuisine et c’est ainsi qu’au fil des tee-shirts et chemises, cette recette s’est peu à peu élaborée.

Pour 2 personnes :
300 g de foies de volaille
5 pommes de terre de taille moyenne à chair ferme
2 petites tomates
2/3 de poivron rouge
1/4 de citron confit à l’huile
6 olives noires
1 échalote
10 cL de crème liquide
1 CS de vinaigre balsamique
huile d’olive
sel, poivre
piment d’Espelette : à doser selon les goûts, j’en ai mis 1/2 CC.

Cuire les pommes de terre à l’eau bouillante salée 15 à 20 min, les égoutter et laisser tiédir, puis les peler et les couper en rondelles épaisses.
Couper les tomates en 2, les presser pour éliminer l’eau et les pépins, puis les couper en petits dés. Y ajouter les olives et le citron confit coupés également en petits dés, le vinaigre balsamique , 1 CS d’huile d’olive, sel, poivre et basilic ciselé (en réserver un peu pour la fin). Mélanger et laisser macérer.
Préparer la sauce : faire blondir l’échalote émincée dans un peu d’huile, ajouter le poivron coupé en dés et le piment d’Espelette, laisser cuire 10 min à couvert, puis ajouter la crème, saler, cuire encore 5 min et mixer.
Faire dorer les rondelles de pommes de terre à la poêle.
En même temps, faire revenir les foies nettoyés et coupés en gros dés dans une autre poêle, laisser cuire en remuant régulièrement, les garder rosés à l’intérieur pour qu’ils soient tendres.
Egoutter les tomates en récupérant la vinaigrette, en ajouter un peu aux foies, laisser réduire un peu.
Disposer dans les assiettes, les pommes de terre dorées et les foies avec le jus. Ajouter la sauce autour et la concassée de tomates au dessus. Parsemer du reste de basilic et servir.

Tian provençal

Les légumes d’été sont encore au mieux de leur forme, voici un plat qui permet d’apprécier pleinement leur saveur.
Ce tian est bien parfumé, les légumes sont très fondants grâce à une cuisson longue et à l’abri d’un papier alu, aucun risque de racornissement des légumes.
Le petit plus : les anchois. Je ne les apprécie qu’à petite dose et ici ils viennent relever le plat juste ce qu’il faut.

tian

Tian provençal

Pour 2 personnes :
1 petite aubergine
1 belle courgette
2 tomates
2 échalotes
5 anchois à l’huile
olives noires
romarin
huile d’olive
sel, poivre

Peler et émincer les échalotes, les faire revenir sans colorer avec un peu d’huile d’olive, soit à la poêle, soit directement dans un plat à four.
Eponger les anchois dans un essuie-tout pour éliminer un maximum d’huile.
Couper l’aubergine, la courgette et les tomates en tranches très fines de même épaisseur.
Disposer les légumes presque verticalement sur les échalotes dans le plat à four en commençant à une extrémité du plat et en alternant aubergine, courgette, tomates, anchois, etc. Saler, poivrer.
Couper les olives en 2, les dénoyauter et les répartir sur le plat.
Parsemer de romarin et arroser d’un filet d’huile d’olive.
tian
Couvrir les légumes d’une feuille d’alu et cuire au four pendant 1h. Retirer le papier et poursuivre encore la cuisson 20 min.

Taboulé de chou-fleur

Je n’avais jamais essayé de faire ce “taboulé” à base de chou-fleur, l’essai a été concluant pour moi : c’est très simple à faire et délicieux. La “semoule” obtenue est ici mélangée avec tomate et concombre et voilà une salade originale, très légère et rafraîchissante.

Taboulé de chou-fleur

Pour 2 personnes :
1/3 chou-fleur
1/2 concombre
1 tomate
1 petit oignon frais
1/2 citron
menthe et persil frais
sel, poivre
huile d’olive

Séparer les bouquets du chou-fleur en éliminant bien les côtes, laver et mixer : on obtient une consistance de semoule.
Peler le 1/2 concombre, le couper en deux dans la longueur, retirer les pépins et couper en petits dés.
Plonger la tomate dans l’eau bouillante pendant 1 min, peler, couper en deux et presser pour éliminer jus et pépins, puis couper en petits dés.
Emincer l’oignon et hacher les herbes.
Mélanger tous les légumes et les herbes, saler, poivrer, ajouter le jus du 1/2 citron et réserver au frais pendant 1h : tomate et concombre vont dégorger, mais ça ne pose pas de problème.
Au moment de servir, ajouter un peu d‘huile d’olive et mélanger.

Nids printaniers de mozzarella

Voici la petite entrée que j’avais imaginée pour Pâques. Fraîche et vite faite, elle renouvelle la présentation de la classique tomate-mozzarella. A décliner avec d’autres légumes …

Nids printaniers de mozzarella

1 boule de mozzarella par personne
des tomates-cerise
des radis
des oignons nouveaux avec les tiges
pesto
roquette

Laver et préparer les légumes.
Couper les radis en rondelles fines, émincer les oignons avec leurs tiges, couper les tomates-cerise en deux.
Creuser les boules de mozzarella, couper en petits dés une partie de la pâte extraite (le reste pourra servir pour une pizza).
Mélanger radis, tomates, oignons et dés de mozzarella.
Farcir les boules évidées.
Servir avec roquette et pesto. Chacun mélangera dans son assiette.

La prochaine fois, j’ajouterai un peu de vinaigre balsamique au pesto pour relever davantage.

Salade de haricots blancs et feta

Voilà une salade de saison avec des haricots frais à écosser, mais qui va très bien aussi à toute autre époque avec des haricots en boîte.

Salade de haricots blancs et feta

Pour 2 personnes :

500 g de haricots à écosser ou 1 petite boîte
pour la cuisson des haricots : 1 feuille de laurier, 1 branche de thym, quelques feuilles de sauge et 1 oignon
2 tomates (j’ai utilisé cette fois des tomates cerise)
1 tranche de feta
1 oignon rouge
1 CS de vinaigre balsamique
3 CS d’huile d’olive
sel, poivre
basilic

Si les haricots sont frais : les écosser, les mettre dans une casserole, les couvrir largement d’eau et ajouter la garniture aromatique (laurier, thym, sauge et oignon), cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres et saler en fin de cuisson. (compter entre 1/4 h et 1/2 h selon les haricots)
1/2h avant de servir, placer les haricots cuits ou en conserve dans un saladier, ajouter l’oignon rouge émincé, huile et vinaigre, mélanger et laisser les haricots s’imprégner de la vinaigrette.
Ajouter la feta coupée en petits dés, les tomates coupées en morceaux, sel, poivre et basilic haché.
Bien mélanger et servir.

Ne cherchez pas l’oignon rouge, cette fois je l’ai oublié, et son côté croquant manquait à la salade !