Liqueur de coquelicot

Je vous avais parlé de ma cueillette il y a une dizaine de jours :

 

Après avoir cherché quelques recettes sur Internet, je me suis inspirée de celle d’Hubert le Jardinier pour cette 

liqueur de coquelicots

4 poignées de pétales de coquelicot, soit environ 200 fleurs ou 70 g de pétales
1L d’eau-de-vie à 40°
400 g de sucre
10 cL d’eau

Passer rapidement les pétales sous l’eau pour éliminer les insectes, bien les égoutter.
Les introduire dans un grand bocal, ajouter l’eau-de-vie et laisser macérer pendant 1 semaine : les pétales sont complètement décolorés.
Au bout d’une semaine, mélanger le sucre avec l’eau pour le dissoudre “au mieux” : tout ne se dissout pas.
Filtrer le mélange pétales-alcool, ajouter l’eau avec le sucre, terminer la dissolution et mettre en bouteilles.

Cette liqueur d’une belle couleur transparente peut être consommée tel quel ou en kir.

Une infusion ?

Une petite recette que j’avais repérée dans le magazine “Cuisine by Cyril Lignac” en me disant “il faudra que je l’essaie”, mais il y a tellement de recettes comme ça, on oublie, on passe à autre chose …
Et puis ce soir, en rentrant du travail, pas très en forme, les premiers symptômes d’un rhume, j’avais envie d’autre chose que de mon thé habituel, j’ai alors repensé à cette infusion originale qui, comme dit l’article du magazine : “donne un coup de fouet et aide à lutter contre les coups de froid”. Il s’agit d’une infusion de gingembre !
Son goût piquant rend effectivement cette boisson tonique, mais tout de même un peu adoucie par le miel.
Je ne suis pas sûre de son effet thérapeutique, mais elle était bien agréable à boire !

Infusion de gingembre


Pour une tasse :
Peler et râper un peu de gingembre frais pour en obtenir 1/2 CC, ou plus pour une saveur encore plus piquante.

Verser dessus 1/4 L d’eau bouillante, ajouter un filet de citron et 1 CC de miel.
Laisser infuser 3 à 4 min, puis filtrer et boire bien chaud.

Je l’ai accompagnée de petits gâteaux moelleux à la cardamome dont je vous donnerai bientôt la recette.

Encore des cassis !

Une dernière recette avant de partir en vacances dans le sud où j’espère trouver le soleil qui nous fait tant défaut ici cette année !
Voici donc une boisson douce et parfumée à siroter sur la terrasse ( avec modération ! ) pour terminer une soirée d’été … il faut bien rêver un peu de temps en temps !!

Il faudra tout de même patienter entre la confection de cette liqueur et sa dégustation.
La première photo correspond à celle que j’ai faite l’an dernier.

Liqueur de cassis


Pour la macération dans un bocal d’1 L :
350 g environ de baies de cassis
1 poignée de feuilles de cassis
1 bâton de cannelle
environ 1/2 L d’eau-de-vie de fruits

Pour le sirop :
1/4 L d’eau
150 g de sucre

Laver et égoutter les baies de cassis ainsi que les feuilles.
Introduire les fruits dans le bocal : il doit être rempli aux 3/4.
Ajouter les feuilles et le bâton de cannelle.
Remplir le bocal d’eau-de-vie.
Laisser macérer pendant 1 mois en remuant de temps en temps.

Les baies de cette année mises à macérer :

Une fois que les baies ont bien macéré :

Préparer le sirop : porter l’eau et le sucre à ébullition jusqu’à ce que celui-ci soit dissous. Laisser refroidir.
Filtrer le contenu du bocal à l’aide d’une passoire métallique, presser pour bien récupérer le jus.
Ajouter le sirop de sucre refroidi, mélanger et mettre en bouteille.