Omelette aux asperges des bois

Voici une recette simple et délicieuse pour ceux qui ont la chance de savoir où cueillir des asperges des bois ou comme moi d’en trouver plus simplement au marché. La saison est courte, 2 à 3 semaines tout au plus.

J’ai goûté tout d’abord ces asperges crues : la tige a une saveur proche de la ciboulette tandis que la pointe m’a rappelé les petits pois que j’écossais et mangeais tout cru au jardin quand j’étais jeune. Leur goût n’a rien à voir avec les asperges !
J’ai donc utilisé la tige comme la ciboulette et j’ai fait revenir les pointes seulement quelques minutes pour garder leur croquant.

Laver rapidement les asperges sous l’eau courante et recouper les tiges.
Couper les pointes et ciseler les tiges. Mélanger aux oeufs battus en omelette avec sel et poivre.
Faire revenir 3 à 4 minutes les pointes dans un peu d’huile d’olive, réserver.
Chauffer une poêle contenant un peu d’huile, ajouter les oeufs, puis par dessus les pointes d’asperges.
Terminer la cuisson de l’omelette et servir.

11 réflexions au sujet de « Omelette aux asperges des bois »

  1. Chez moi je pense qu’elles n’y sont pas ces asperges, nous avons les asperges vertes sauvauges, mais elles ne ressemblent pas du tout à celles ci ! Ca doit vraiment etre bon !

  2. Avant, quand nous habitions le Doubs, nous en mangions de temps en temps. Une amie me les apportait et je faisais aussi des omelettes. À Lyon, je n’en ai jamais vu.

  3. Tu as raison c’est extra au niveau du parfum ! hélas chez nous il n’y en a plus guère à cause de l’urbanisation trop dense, tu me rappelles ma jeunesse et me donnes envie !

  4. Bonne idée

    C’est pas une mauvais idée que de remplacer la ciboulette par la tête des asperges..bonne idée et je pense que cela donne un goût différent à notre dame l’omelette…je note..trop mimi.

  5. J’ai quand même plus de probabilités de trouver des pissenlits à côté de chez moi que des asperges sauvages ! En attendant elles sont fort jolies et délicates…

  6. Cela ne ressemble pas du tout a nos asperges sauvages. les notres sont semblables a des asperges cultivées, mais beaucoup plus fines.
    Quand j’ai vu ta photo, elle m’a fait penser a des épis de blés vert. Le cliché est magnifique.
    Bises, Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *