Papillottes de poulet, roquefort et boulette de Bussy

J’ai réalisé cette recette le week-end dernier, juste avant Noël et voici comment elle m’a été inspirée.
Le matin, on traînaillait un peu au lit et Philippe me demande : Qu’est-ce qu’on mange ce midi ?
Moi : Des blancs de poulet.
Lui : Ah ? en papillottes ?
Moi : Non, avec du roquefort …
Et nous voilà repartis chacun avec nos pensées qui vagabondent …
J’avais donc prévu de farcir les blancs de poulet avec du roquefort et de cuire le tout à la poêle, mais voilà que l’idée des papillottes faisait son chemin : cela permettrait au roquefort fondant de moins s’éparpiller que dans une poêle, il pourrait couler sur un lit de légumes … à bien choisir pour que ça plaise à tous ! des oignons : oui, des carottes : en petite quantité ça passera, et des boulettes de Bussy qui attendent depuis quelques temps au frigo, c’est le moment de les tester.
Vous pouvez bien sûr varier les légumes, d’autant plus que vous ne trouverez sans doute pas ce dernier si vous n’êtes pas en Champagne.
La boulette de Bussy est cultivée dans le village de Bussy-le-Château, situé à une vingtaine de kilomètres de Châlons-en-Champagne. Ce légume fait partie de la famille des navets. Il est blanc, légèrement vert sur la partie supérieure.

Avant de le cuisiner, je l’ai goûté cru : sa saveur est plus douce et plus fine que le navet, il est légèrement sucré. Une fois cuisiné, tout le monde l’a mangé, même les non-amateurs de navet !

Papillottes de poulet au roquefort et petits légumes

Pour 3 personnes :

3 blancs de poulet
100 g de roquefort
3 CS de crème liquide
2 oignons
1 carotte
2 boulettes de Bussy
quelques noix hachées

Ramollir le roquefort quelques instants au micro-ondes, puis l’écraser à la fourchette avec la crème. Laisser le mélange se raffermir au frais.
Faire revenir dans un peu de beurre les oignons émincés. Lorsqu’ils sont devenus translucides, ajouter la carotte coupée en julienne ( petits bâtonnets ), cuire 5 min, puis ajouter les boulettes coupées en julienne. Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que les légumes soient tendres. Saler légèrement ( à cause du roquefort ).
Ouvrir les blancs de poulet en deux, étaler la crème au roquefort, parmeser de noix hachées et refermer.
Préparer des barquettes en papier cuisson en repliant les bords d’une feuille, étaler une couche de légumes, y déposer le blanc de poulet.

Placer chaque barquette sur une grande feuille de papier alu et refermer soigneusement celle-ci pour former une papillotte.
La barquette en papier cuisson permet d’avoir un fond plus solide qu’avec l’alu et évite que les aliments ne collent. Je trouve aussi son contact plus agréable dans l’assiette.
Je l’emballe tout de même dans l’alu qui est plus facile à fermer hermétiquement.
Cuire au four à 200°C pendant 20 min.

On n’a pas senti le goût de la noix : il aurait fallu peut-être en mettre plus ?
Mais tout le monde a bien apprécié : c’est léger, équilibré en saveurs et délicieux.
A essayer avec d’autres fromages tels que le maroilles.

7 réflexions au sujet de « Papillottes de poulet, roquefort et boulette de Bussy »

  1. c’est délicieux !

    les boulettes de Bussy c’est très bon, au niveau du gout c’est entre le navet et la pomme de terre,enfin pour moi un mélange des deux ,et la consistance est agreable en bouche !la derniere fois que j’en ai mangé c’est à Bussy au gite des tumuli,préparées par Marie-Claude une spécialiste de la péparation des boulettes !donc avec votre recette ça ne peut être que délicieux…
    bravo, bonne continuation !
    dom

  2. Très, très bonne idée!..

    hello !

    Alors là, à la prochaine récolte je teste la recette. Je suis de Bussy le Château dans la Marne pays du champagne et j’adore cuisiner, merci pour cette alléchante recette. Cordialement. Country

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *