Figue, pain d’épice et pannacotta

Comme je suis dans ma période panacotta, l’idée s’est vite imposée à moi d’en accompagner les figues. Je voulais également associer la figue à des épices et du miel, j’ai donc pensé au pain d’épices.
Quand à la présentation, j’imagine une figue rôtie posée sur le pain d’épice et la panacotta démoulée à côté.
Et c’est là que j’ai eu quelques surprises !
J’ai parfumé la panacotta avec de la cannelle et de la vanille et j’y ai ajouté des petits dés de fruits confits. Sachant que tout cela irait au fond, voilà pourquoi j’ai voulu démouler la panacotta en la retournant pour faire apparaître les dés.
Je l’ai préparée en début d’après-midi pour le soir, c’était sans doute un peu juste, car en la sortant du frigo avant le repas, elle était encore bien tremblottante. Bon, tant pis, je démoule et là, je la vois glisser hors du cercle métallique, puis s’étaler, s’étaler, elle va s’écrouler … mais non, tout s’arrête !! Elle a diminué de hauteur, augmenté de diamètre , mais les bords et le dessus sont toujours bien nets ! Elle sera présentable !!
Au moment du dessert, je chauffe le pain d’épice et les figues. Et là, à l’instant où je vais garnir les assiettes, je vois une faille se former à la surface de l’un des édifices, elle s’élargit, arrive sur les bords et là, cette fois il s’écroule !! pas grave, il m’en reste d’autres pour la photo … mais voilà le deuxième qui s ‘écroule à son tour !! je regarde le troisième et dernier : rien ne se passe, sans doute car celui-là n’a pas de fruits confits, mon fils n’aime pas.
C’est le seul qui soit présentable, donc pas de fruits confits sur la photo !!
Et en plus, à table, on s’impatientait, alors la présentation et les photos ont été vite faites, et donc peu satisfaisantes … je ferai mieux la prochaine fois !!
En conclusion, être un peu plus patiente que moi, bien laisser prendre la crème et puis démouler au dernier moment au cas où !!

Figue rôtie sur pain d’épices et panacotta aux oranges confites

Pour 3 personnes :

6 figues bien mûres
6 tranches fines de pain d’épices
gelée de coquelicot (voir ici ) à défaut une gelée de groseilles devrait convenir

pour la panacotta :
25 cL d’un mélange crème + lait ( j’ai mis 2/3 ; 1/3 )
30 g de miel
1/2 gousse de vanille
1 CC de cannelle en poudre
1 CS d’oranges confites coupées en dés
1 feuille de gélatine

Préparer bien à l’avance ( ! ) la panacotta :

Faire ramollir la gélatine dans l’eau froide.
Chauffer le mélange crème+lait avec le miel, la cannelle, les graines de vanille grattées et la gousse. Laisser infuser un peu.
Tiédir si nécessaire le mélange, ajouter la gélatine essorée, bien mélanger, puis chinoiser.
Préparer les moules : découper un carré de film alimentaire, poser dessus un carré plus petit de papier cuisson, puis un cercle individuel ( j’ai utilisé celui de 6 cm de diamètre ). Remonter le film sur les bords de sorte à former un fond.
Déposer les dés d’oranges confites, puis remplir du mélange et laisser prendre au froid.

Au moment de servir, découper des disques dans les tranches de pain d’épices. Poser dessus une figue entaillée en 4. Placer sous le gril pas trop près quelques minutes. Démouler les panacotta en les retournant.
Déposer au centre de la figue chaude un peu de gelée de coquelicot qui, en chauffant, va s’écouler hors de la figue sur le pain d’épices.

Nous avons dégusté avec un Muscat de Beaumes-de-Venise : une petite merveille !!

Le soleil était au rendez-vous, les figues et le Beaumes-de-Venise : tout ça avait un goût de vacances …

9 réflexions au sujet de « Figue, pain d’épice et pannacotta »

  1. oui je pense que c’est parce qu’elle n’a pas eu le temps de prendre car 1 feuille pour 25 cl c’était cohérent! Dommage pour la photo (tu comprendras demain)
    Merci de ta participation!
    bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *