Diots comme un cassoulet

Cette fois-ci, je n’ai eu qu’à humer et déguster, puisque ce n’est pas moi qui ai préparé ce plat, mais Mr Joséphine. Un plat consistant certes, mais délicieux quand les haricots sont bien fondants et goûteux comme ils l’étaient ici. Encore meilleur réchauffé le lendemain.
D’après une recette du magazine “Cuisine et vins de France”.

La cuisson au four rend le plat moelleux et fondant, mais les haricots ne cuisent plus à ce stade, il est donc important qu’ils soient parfaitement cuits avant de les mélanger à la tomate.

Diots comme un cassoulet

Pour 5 personnes :

5 diots (saucisses savoyardes) ou des saucisses de Toulouse comme la recette d’origine
500 g de haricots lingots secs
1 oignon
1 carotte
thym, laurier
2 gousses d’ail
1 boîte 4/4 de tomates pelées (ou des tomates fraîches en saison)
1/4 L de vin blanc
graisse de canard
pain sec réduit en chapelure
1 à 2 CC de piment d’Espelette
sel, poivre
graisse de canard

Mettre les haricots dans une casserole, couvrir d’eau et porter à ébullition. Au bout de 5 min, égoutter et rafraîchir.
Remettre les haricots dans la casserole rincée, ajouter l’oignon, la carotte, l’ail pelés, thym et laurier, ne pas saler.
Cuire à feu doux et à couvert pendant 1h1/2. Vérifier la cuisson : les haricots doivent être tendres.
Egoutter les haricots en récupérant le jus de cuisson, éliminer la garniture aromatique.
Egoutter les tomates pelées et les couper en morceaux.
Dans un grand plat à four, verser les haricots et les tomates, assaisonner de sel, poivre et piment d’Espelette, mélanger et y enfoncer les diots après les avoir piqués avec une fourchette.
Ajouter le vin blanc et compléter à hauteur avec le jus de cuisson des haricots.
Cuire au four à 160°C pendant 1h1/2 en complétant de temps en temps avec le jus des haricots.
Une fois la cuisson terminée, rectifier l’assaisonnement, ajouter la graisse de canard fondue, parsemer de chapelure et faire gratiner sous le gril du four.

5 réflexions au sujet de « Diots comme un cassoulet »

  1. bonjour, quel joli plat… félicitations à Mr Joséphine. Comme c’est bien parfois de n’avoir qu’à mettre les pieds sous la table Mr Pistache ne cuisine pas
    bonne journée
    cath

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *