Ail des ours ?

Au week-end du 1er mai, lors d’une balade en forêt avec des amis, nous avons trouvé au bord d’un chemin cette plante à odeur fortement aillée : qu’est-ce que c’est ? personne n’en savait rien. Et voilà que quelques jours plus tard, je la retrouve sur le blog Cuisine Campagne : il s’agissait donc de l’ail des ours.

J’étais curieuse de tester cette plante en cuisine, je suis donc partie en cueillette ce week-end et j’ai testé la pizza de Lilo.
Ce fut une très agréable découverte, surtout pour Philippe qui faisait déjà la moue rien qu’à voir des herbes sauvages dans son assiette. On a beaucoup apprécié leur saveur plus douce que l’ail et qui parfumait délicatement la garniture.

N’hésitez pas à aller voir sur le blog de Lilo si vous voulez en savoir plus sur cette plante, elle en parle très bien.

Pizza à l’ail des ours

Je me suis très largement inspirée de la recette de Lilo : j’ai gardé la même pâte, en divisant les quantités par 2, et pour la garniture, j’ai utilisé ce que j’avais.

Pour 2 personnes :

Pour la pâte :
115 g de farine
65 mL d’eau tiède
1 CS d’huile d’olive
1/2 CC de sel
1/2 sachet de levure de boulanger

Pour la garniture :
crème liquide
1/2 boule de mozzarella de buflonne
chèvre affiné genre crottin
une douzaine de feuilles d’ail des ours lavées et séchées
une douzaine de fleurs d’ail des ours lavées et séchées

Préparer la pâte :
Verser la levure dans l’eau tiède et mélanger.
Sur le plan de travail, mélanger le sel avec la farine, y faire un puits, ajouter au centre l’huile d’olive et l’eau avec la levure.
Mélanger à la main et travailler pendant environ 10 min : la pâte, d’abord collante, devient homogène et souple.
Faire une boule, la déposer dans un saladier, couvrir avec un torchon et laisser lever pendant une heure à 21/22°C.

Préparer la garniture :
Hacher finement les feuilles d’ail des ours, y ajouter les sommités des fleurs.
Couper mozzarella et chèvre en petits dés.
Couper la pâte à pizza en deux, étaler en formant deux disques et les disposer sur une plaque à fourtapissée de papier cuisson.
Verser et étaler un peu de crème sur chaque disque, ajouter les 2/3 d’ail des ours.
Parsemer de dés de fromages, terminer avec l’ail des ours restant.
Cuire au four préchauffé à 210°C pendant 12 à 15 min, jusqu’à ce que le fromage se colore légèrement.
Ajouter un filet d’huile d’olive et servir.

Après cette dégustation, j’ai très envie de tester cette plante sauvage dans d’autres recettes, avant que la saison ne soit terminée ici !

16 réflexions au sujet de « Ail des ours ? »

  1. Lors de mon voyage en Roumanie, j’en ai mangé pas mal en salade…c’est délicieux…les enfants ont adoré le croquer cru ! En France, il y en a dans les sous-bois…attention à ne pas le confondre avec les feuilles de muguet qui lui ressemblent et qui, elles, sont toxiques !

  2. La voilà enfin cette mystérieuse plante dont j’entends parler et que je n’avais jamais vue. Je suis contente de mettre une photo sur ce qui n’était jusque là qu’un concept !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *